Attention, ne demandez jamais une rupture conventionnelle par écrit à votre employeur !

Je vais vous expliquer pourquoi vous ne devez jamais faire une demande de rupture conventionnelle par écrit à votre employeur !

Ce piège est bien connu des service RH, des cabinets comptables et des entreprises spécialisées dans la paie.

Si vous souhaitez l’éviter, suivez attentivement mes conseils.

Je vous explique !

Vous voulez quitter votre emploi pour changer d’entreprise, car les conditions de travail actuelles rendent votre quotidien insupportable.

Après en avoir discuté avec votre employeur ou votre DRH, ce dernier vous demande de formaliser votre demande de rupture conventionnelle par écrit !

Naïvement, vous vous exécutez, et c’est à ce moment que le piège se referme sur vous.

Car finalement, votre employeur refuse votre demande et désormais, ce dernier peut se retrancher derrière cette demande écrite pour discréditer toute action aux prud’hommes de votre part.

Il peut tout simplement prétendre que vos allégations sont fictives et que votre procédure devant les prud’hommes découle en réalité du refus de la rupture conventionnelle.

Alors, comment éviter de tomber dans ce piège ?

La réponse est simple : Si vous vous sentez mal dans votre entreprise, si vous avez été harcelé …. Ne faite surtout pas votre demande de rupture conventionnelle par écrit !

Envoyer un courriel à votre employeur, détaillant vos souffrances, et demandez-lui un entretien en tête a tète.

C’est à l’oral, dans son bureau, que les négociations devront avoir lieu.

Un doute sur votre paie ? Nous la vérifions !

Laisser un commentaire