L’employeur peut-il contrôler un salarié en arrêt maladie ?

Oui, l’employeur peut bel et bien contrôler un salarié en arrêt maladie, sous certaines conditions.

Cela est possible lorsque l’employeur fait un maintien de salaire au salarié malade sous forme des compléments d’indemnités à son salarié, en plus des IJSS versées par la sécurité sociale.

En cas de doute sur la légitimité de l’arrêt maladie, l’employeur peut initier un contrôle via une contre-visite médicale. Cette démarche implique l’intervention d’un médecin indépendant choisi par l’employeur pour évaluer objectivement la situation du salarié.

Si cette contre-visite médicale révèle que l’arrêt maladie n’est pas justifié ou si le salarié refuse de s’y soumettre, les compléments d’indemnités peuvent être suspendus.

Toutefois, il est crucial de noter que cette suspension demeure la seule conséquence possible. L’employeur n’a pas le droit d’utiliser ce motif pour infliger des sanctions ou pour procéder au licenciement du salarié.

La contrevisite patronale en cas de maladie

Un doute sur votre paie ? Nous la vérifions !

Laisser un commentaire