Téléchargement convention collective ports et manutention – Brochure JO 3375 – Code IDCC 3017

Logo_Legifrance Mise à jour 2017 Téléchargement format PDF Version convention intégrale

Les conditions de travail et l’organisation du travail entre d’une part les entreprises ayant pour activité la manutention portuaire et d’autre part leurs salariés sont régies par cette convention collective.

Les salariés concernés sont les ouvriers dockers, employés, techniciens, agents de maîtrise et cadres.

Ils y trouveront des indications importantes sur le régime de prévoyance, la classification, le montant des salaires minima, le préavis de démission et de licenciement.

Extrait de la convention collective (Source Légifrance) :

« Les dispositions de la convention collective nationale portuaire unifiée ports et manutention s’appliquent aux entreprises, établissements ou toute autre structure – quelle que soit l’activité principale de l’entreprise dont dépend cet établissement ou cette structure –, situés en France métropolitaine, et dont l’activité déployée à titre principal est l’une des activités énumérées ci-après :

1. L’administration et/ou l’exploitation, l’entretien et la police de ports maritimes de commerce et/ou de pêche, qu’ils soient gestionnaires directs (notamment grands ports maritimes) ou délégués (notamment concessionnaires dans les ports décentralisés) ;

2. La manutention portuaire dans les ports maritimes de commerce ;

3. L’exploitation et/ou la maintenance d’outillages de quai pour la manutention de vracs solides ou marchandises diverses et l’exploitation et/ou la maintenance d’outillages d’engins de radoub des ports maritimes ;

4. L’exploitation et/ou la maintenance des installations de chargement et de déchargement de vracs liquides lorsqu’elles sont exercées par une filiale des entreprises visées au 1 quand bien même la participation détenue deviendrait minoritaire ;

5. L’exploitation et/ou la maintenance des engins de dragage et ouvrages portuaires (ponts, écluses…) lorsqu’elles sont exercées par un grand port maritime, une de ses filiales ou une société dans laquelle il détient une participation, ou par un concessionnaire.

Les dispositions de la convention collective nationale portuaire unifiée ports et manutention s’appliquent également dans les conditions visées au premier alinéa :

– aux entreprises, établissements ou toute autre structure situés dans les départements d’outre-mer, dont l’activité est l’administration et/ou l’exploitation de ports maritimes de commerce et/ou de pêche ;

– aux entreprises, établissements ou toute autre structure situés dans les départements de La Réunion, de la Guadeloupe et de la Guyane, dont l’activité est la manutention portuaire dans les ports maritimes de commerce ;

– aux entreprises ou établissements exerçant leur activité dans le secteur de la pêche, dès lors qu’ils emploient des dockers professionnels et sont organisés sous forme d’entreprises dédiées à la manutention, à l’exception des articles de la convention traitant du travail de nuit.

A titre indicatif, les activités concernées par le champ d’application de la présente convention collective relèvent des codes NAF 52.22Z et NAF 52.24A … »