Téléchargement convention collective caoutchouc – Brochure JO 3046 – Code IDCC 45

Logo_Legifrance Mise à jour 2017 Téléchargement format PDF Version convention intégrale

La convention collective du caoutchouc concerne tous les salariés qui sont employés dans des établissements  qui ont pour activité la fabrication de produits divers en caoutchouc (pneumatiques, rechapage et réparation de pneumatiques, tuyaux et tubes en caoutchouc …), elle concerne également les commerces de gros ou de détails d’objets en caoutchouc.

Essai, maternité, classification, majorations de salaire, tous les droits des salariés sont ainsi parfaitement définis dans les dispositions de cette convention collective de branche.

Extrait de la convention collective (Source Légifrance) :

« 1. La présente convention collective nationale, conclue en application de la loi du 11 février 1950, règle, sur le territoire métropolitain, et relativement aux conditions de travail, les rapports entre :

D’une part, les employeurs des entreprises adhérentes aux organisations syndicales patronales signataires (1) dont l’activité professionnelle principale relève des industries et commerces du caoutchouc figurant en annexe.

Et, d’autre part, les salariés (ouvriers, collaborateurs, ingénieurs et cadres) desdites entreprises.
2. La présente convention comprend deux parties :

a) Des clauses générales communes qui se substituent aux clauses correspondantes des avenants antérieurement signés ;

b) Des avenants (2) particuliers qui déterminent les conditions de travail des ouvriers, des employés, techniciens et agents de maîtrise et des ingénieurs et cadres.

3. La présente convention s’applique, sous réserve de dispositions particulières librement débattues au moment du départ entre l’employeur et le salarié intéressé, aux salariés engagés dans la métropole pour exercer leurs fonctions dans les territoires d’outre-mer ou de l’étranger.

4. Des avenants régionaux, locaux, d’entreprise ou d’établissement adapteront, si besoin, cette convention ou certaines de ses dispositions, aux conditions particulières du travail dans la région, la localité, l’entreprise ou l’établissement. Ils pourront prévoir des dispositions nouvelles et des clauses plus favorables aux travailleurs.

Le syndicat patronal, saisi par l’une des organisations syndicales signataires de la convention, s’engage à provoquer une réunion paritaire régionale, locale ou d’établissement, qui aura pour rôle de décider s’il y a lieu d’entreprendre ou non l’élaboration de tels avenants … »