Téléchargement convention collective inspections d’assurances – Brochure JO 3267 – Code IDCC 1679

Logo_Legifrance Mise à jour 2017 Téléchargement format PDF Version convention intégrale

Les entreprises ayant pour activité l’assurance et la réassurance doivent appliquer à leurs salariés les textes conventionnels issus de cette convention collective.

Ainsi tous les employés cadres ou non cadres pourront trouver dans ces dispositions leurs droits parfaitement définis.

Période d’essai, autres congés familiaux, salaires minima, classification voici ce que le salarié trouvera dans cette convention afin de faire respecter ses droits du travail.

Extrait de la convention collective (Source Légifrance) :

« La convention s’applique aux entreprises définies ci-après :

a) Les entreprises françaises et étrangères d’assurances visées aux paragraphes 1 à 6 inclus de l’article L. 310-1 du code des assurances ;

b) Les entreprises françaises et étrangères ayant exclusivement pour objet la réassurance ;

c) Les groupements d’intérêt économique (G.I.E.) constitués exclusivement ou contrôlés par les entreprises visées ci-dessus et ayant pour objet de faciliter, par la mise en oeuvre de moyens techniques ou humains nécessaires, l’exercice des activités d’assurance ou de réassurance que ces entreprises pratiquent.

Pour l’application de l’alinéa ci-dessus, un G.I.E. est considéré comme contrôlé par une ou plusieurs entreprises d’assurances lorsque le pourcentage des droits de vote détenu par celle(s)-ci au sein de l’assemblée des membres du groupement est, au total, égal ou supérieur à 70 p. 100.

Dans le cas ou le pourcentage des droits de vote détenus par une ou plusieurs entreprises d’assurances est, au total, inférieur à 70 p. 100, le choix de la convention collective applicable au personnel du G.I.E. est arrêté dans le cadre d’une négociation avec les délégués syndicaux du groupement, s’il en existe. A défaut d’accord ou en l’absence de délégués syndicaux, ce choix est déterminé par les instances du G.I.E.

La répartition du pourcentage des droits de vote s’apprécie au moment de la constitution du G.I.E. Son évolution dans le temps est sans incidence sur la convention collective appliquée au personnel, qui demeure celle arrêtée lors de cette création.

La situation des G.I.E. répondant à la définition donnée ci-dessus mais dont la création est antérieure à la conclusion de la convention, est réglée dans le cadre de l’accord dit  » de transition  » en date du 27 juillet 1992.

d) Les organismes professionnels des sociétés d’assurances, c’est-à-dire ceux communs à ces sociétés en vue de l’étude ou de la gestion, au niveau de la profession, de questions ou d’activités qui lui sont propres, à l’exception des syndicats tels que définis au titre I du livre IV du code du travail … »