Convention collective coiffure – Brochure JO 3159 – code IDCC 2596

Convention collective coiffure

Convention collective de la coiffure

La convention collective de la coiffure et des professions connexes s’adresse aux salariés et employeurs des salons ayant une activité de coiffure sur cheveux naturels ou même artificiels.

Ainsi, les coiffeurs, les hôtesses d’accueil, de caisse ou de vente, et les autres employés qui travaillent dans un salon de coiffure trouveront dans cette accord de branche pléthores d’informations en ce qui concerne leurs droits.

Cette convention collective signée en 2006 détermine ainsi toutes les règles conventionnelles sur les rapports au travail entre employeurs et salariés.

Attention, car les entreprises qui ont pour activité principale la fabrication, la vente et l’importation de postiches ou de perruques en sont exclues.

En savoir plus

A voir aussi

Téléchargez la convention collective intégrale au format pdf.

Période d’essai convention collective coiffure

Essai professionnel

Avant l’embauche définitive du salarié, l’employeur est autorisé à lui faire passer une épreuve professionnel dont la durée maximum est de 1 journée.

Cet essai est assorti d’une indemnité forfaitaire de déplacement calculée sur la base de 7 fois le taux horaire minimum garanti du poste à pourvoir.

Durée de l’essai

La durée de la période d’essai pour le salarié de la coiffure dépend du collège auquel appartient le salarié, elle est définie comme suit :

  • Emplois non techniques, emplois techniques et de coiffeurs, emplois de l’esthétique cosmétique : 2 mois
  • Agents de maîtrise : 2 mois
  • Cadres : 3 mois

Cette période d’essai pourra être renouvelée une fois seulement si cette possibilité de renouvellement a été prévue dans le contrat de travail initial et après accord écrit entre le salarié et l’employeur.

La durée autorisée du renouvellement est la suivante :

  • Emplois non techniques, emplois techniques et de coiffeurs, emplois de l’esthétique cosmétique : 1 mois
  • Agents de maîtrise : 1 mois
  • Cadres : 3 mois

En savoir plus

En savoir +

Tout savoir sur la période d’essai : comment se décompte sa durée, le renouvellement, le délai de prévenance en cas de rupture …

Préavis licenciement, démission et retraite convention collective coiffure

La convention collective de la coiffure a prévu des durées de préavis qui vont dépendre du collège du salarié concerné, de son ancienneté ainsi que du motif de la rupture du contrat.

A noter : le préavis n’est pas dû en cas de licenciement pour faute grave.

Durée du préavis dans la coiffure
Catégories Ancienneté Licenciement et mise à la retraite Démission
Emplois techniques et de coiffeur, de l’esthétique cosmétique et non techniques – de 6 mois 1 semaine 1 semaine
entre 6 mois et 2 ans 2 mois 1 mois
+ de 2 ans 2 mois 1 mois
Cadres et agents de maîtrise 3 mois 3 mois

Heures pour recherche d’emploi en cours de préavis

En cas de licenciement ou de démission, le salarié à droit à 2 heures par jour afin de rechercher un nouvel emploi pendant son préavis, ces heures sont calculées au prorata pour les salariés à temps partiel.

Ces heures ne sont payées que pour le préavis de licenciement mais pas pour le préavis de démission.

En l’absence d’accord entre employeur et salarié, les heures sont prises 1 jour au choix du salarié et 1 jour au choix de l’employeur.

En savoir plus

En savoir +

Droit au préavis de licenciement, point de départ du préavis, congés, absences et arrêts de travail durant le préavis, dispense de préavis de licenciement …

Les cas de démissions sans préavis, durée et déroulement du préavis, les dispenses de préavis de démission …

Indemnité de licenciement convention collective coiffure

L’accord de branche de la coiffure prévoit le paiement d’une indemnité de licenciement dans les conditions prévues par la loi en ce qui concerne les emplois techniques et de coiffeurs, les  emplois de l’esthétique cosmétique et les emplois non techniques.

Pour les cadres et les agents de maîtrise, l’indemnité de licenciement est égale à ¼ de mois de salaire par année de présence avec un maximum de 6 mois de salaire et ce sans aucune condition d’ancienneté, cette indemnité n’est cependant pas due en cas de licenciement pour faute grave ou lourde.

Indemnité de retraite convention collective coiffure

La convention collective renvoie au code du travail pour le calcul de l’indemnité de départ en retraite.

Durée du travail convention collective de la coiffure

Répartition hebdomadaire du temps de travail

La durée de travail du salarié à temps plein travaillant dans le secteur de la coiffure peut être répartie sur 4 jours, 4.5 jours ou 5 jours maximum.

Repos hebdomadaire

Le repos hebdomadaire est fixé le dimanche pour une durée de 24 heures consécutives,  + 1 journée supplémentaire, attribuée par roulement en accord avec l’employeur et en fonction des nécessités de service.

Tout salarié peut bénéficier à sa demande de 2 jours de repos consécutifs 1 fois par mois (sauf en cas d’absence d’un salarié pour maladie ou accident, manifestations commerciales locales, opérations exceptionnelles liées à la promotion de l’entreprise ou établissement).

Durée journalière de travail

La durée quotidienne de travail ne peut être supérieure à 10 heures.

L’amplitude journalière de travail est fixée à 11 heures, elle peut être portée à 12 heures pour tenir compte des nécessités spécifiques des entreprises et faire face à des circonstances exceptionnelles, cette dérogation est limitée à 2 jours ouvrables consécutifs ou non sur l’année civile pour chaque salarié.

Si un salarié est amené à travailler au-delà de 21 heures, l’amplitude est ramenée à 10 heures.

En savoir plus

En savoir +

Durée maximale quotidienne adultes et jeunes, pause et repos quotidien, repos quotidien entre 2 jours de travail …

Durée maximale hebdomadaire, durée minimale du repos, repos du dimanche, dérogations au repos hebdomadaire …

Heures supplémentaires

Le contingent annuel d’heures supplémentaires est fixé à 200 heures par an et par salarié, il est 80 heures en cas de modulation du temps de travail.

Les heures supplémentaires sont majorées et payées selon les dispositions légales en vigueur.

L’employeur conserve la possibilité de remplacer tout ou partie du paiement des heures supplémentaires par un repos compensateur de remplacement. A la demande du salarié, ce repos doit être pris dans les 3 mois suivant la date de son acquisition, et ce en dehors des périodes du 1er juillet au 31 août et du 15 décembre au 1er janvier. En cas de carence du salarié, l’employeur est tenu de lui demander de prendre ses repos dans un délai maximum d’un an à compter de leur acquisition. Les repos non pris sont indemnisés à l’issue de ce délai.

En savoir plus

En savoir +

Définitions et décompte, contingent, majorations, heures supplémentaires et temps de trajet, heures supplémentaires des jeunes de moins de 18 ans …

Travail à temps partiel

Nombre d’heures complémentaires

Des heures complémentaires peuvent être effectuées par les salariés de la coiffure mais dans les limites et conditions suivantes :

  • + 10 % de la durée initiale du contrat avec délai de prévenance de 7 jours
  • + 1/3 de la durée initiale du contrat avec délai de prévenance de 3 jours, lorsque le recours aux heures complémentaires est justifié par le remplacement d’un salarié absent

Majoration des heures complémentaires

L’accord de branche ne prévoit pas de dispositions sur les majorations des heures complémentaires, ce sont donc les dispositions légales qui s’appliquent.

Coupure

1 seule coupure par jour ne pouvant être supérieure à 2 heures est autorisée.

Durée minimale des emplois techniques et de coiffeurs

La durée minimale hebdomadaire de travail pour les emplois techniques et de coiffeurs est de 16 heures, sauf pour les salariés multi employeurs, les retraités cumulant emploi retraite et les salariés embauchés avant le 1-1-2002 avec une durée de travail < 16 heures.

Quant à la durée minimale quotidienne de travail, elle est de 3 heures.

Prestations à domicile

A défaut d’enregistrement de l’heure de début et de fin de chaque période de travail auprès de chaque client, le contrat de travail à temps partiel est réputé conclu à temps complet et ouvre droit forfaitairement au salaire horaire conventionnel multiplié par la durée légale mensualisée, et ce malgré les dispositions contractuelles liant les parties.

En savoir plus

En savoir +

Définition du travailleur à temps partiel, conditions de mise en place, mentions obligatoires du contrat, droits des salariés à temps partiel et égalité de traitement, durée minimale, heures complémentaires, complément d’heures …

Travail du dimanche

Condition

La mise en place du travail dominical est possible dans le cadre des dérogations à l’interdiction légale. Les salariés seront prévenus au plus tard 15 jours à l’avance et devront être volontaire.

Majoration

Le travail du dimanche donne droit à 1 journée de repos compensateur à prendre dans les 2 semaines civiles suivantes + prime exceptionnelle égale à 1/24 du salaire mensuel du salarié.

Congés pour événements familiaux convention collective coiffure

Les salariés employés dans les salons de coiffure bénéficient, sans condition d’ancienneté, à l’occasion de certains événements familiaux, d’une autorisation exceptionnelle d’absence.

Ces congés exceptionnels pour événements familiaux devront être pris au moment de la survenance de l’événement.

Ces absences n’entraînent pas de réduction de salaire. Le salarié voulant en bénéficier devra le justifier par tout moyen en sa possession.

Le nombre de jours de congés attribués sont les suivants :

  • Mariage ou PACS du salarié : 4 jours
  • Mariage d’un enfant : 1 jour
  • Naissance ou adoption d’un enfant : 3 jours ouvrés
  • Décès du conjoint, du partenaire PACS, d’un enfant : 2 jours
  • Décès du père, de la mère, du beau-père, de la belle-mère, d’un frère ou d’une soeur : 1 jour
  • Rentrée scolaire d’un enfant scolarisé de – de 13 ans : 3 heures le jour de la rentrée scolaire (ces heures pourront être fractionnées en cas de rentrées échelonnées de plusieurs enfants)

En savoir plus

En savoir +

Conditions pour avoir droit aux jours de congés pour événements familiaux …

Jours fériés convention collective de la coiffure

Jours fériés chômés et payés

L’accord de branche de la coiffure prévoit que sont obligatoirement chômés et payés :

  • le 1er mai
  • le 25 décembre
  • le 1er janvier

Travail un jour férié

Sur les 8 jours fériés restants, le travail est possible pour 4 jours au maximum, porté à 5 jours sur appel au volontariat des salariés et par accord écrit.

Les jours fériés travaillés donnent lieu à une majoration de 100 % ou à un repos compensateur équivalent.

En début d’année, après consultation du comité d’entreprise ou des délégués du personnel s’ils existent, l’employeur établit et affiche un calendrier fixé en accord avec les salariés.

En cas de circonstances exceptionnelles (nécessité de service, absence d’un salarié), les dates pourront être modifiées en respectant un délai de prévenance d’au moins 5 jours ouvrables.

En savoir plus

En savoir +

Jours fériés légaux, 1er mai, majorations travail jours fériés, jeunes de moins de 18 ans, les ponts …

Arrêt de travail et indemnisation convention collective coiffure

Maintien de salaire en cas d’arrêt de travail

En cas d’arrêt de travail pour maladie ou accident du travail, l’indemnisation du salarié se fait selon les dispositions légales en vigueur.

L’indemnisation par le régime de prévoyance intervient à compter du 1er jour en cas de maladie professionnelle ou d’accident du travail, à compter du 181 ème jour en cas de maladie.

En savoir plus

En savoir +

Définition, obligations salarié et employeur, déclaration accident du travail, effets accident du travail sur le contrat …

Obligation et droit du salarié et de l’employeur en cas d’arrêt maladie, effets maladie sur le contrat de travail, mi-temps thérapeutique …

Conditions pour y avoir droit, montant et durée du maintien de salaire légal, exemple de maintien de salaire légal …

Maternité – Grossesse

La salariée de la coiffure en état de grossesse médicalement constaté a droit à une réduction de la durée journalière de travail de 30 minutes sans diminution de rémunération.

En savoir plus

En savoir +

Maternité et discriminations, information employeur, congé pathologique, durée congé maternité, conditions de travail de la femme enceinte, effets de la maternité sur le contrat de travail …

Prévoyance

Tous les salariés, cadres et non cadres, bénéficient du régime de prévoyance après un an d’ancienneté.

Cependant la condition d’ancienneté de 1 an est supprimée pour le bénéfice des garanties incapacité temporaire, incapacité permanente professionnelle et invalidité.

Les entreprises devront respecter une prise en charge à hauteur de 50 % de la cotisation globale du régime de prévoyance.

Les garanties assurées par le régime de prévoyance sont notamment les suivantes : Garanties incapacité temporaire, invalidité et incapacité permanente professionnelle, capital en cas de décès, garantie rente éducation, garantie frais d’obsèques.

Mutuelle et frais de santé

La mutuelle instituée par l’accord de branche de la coiffure vise à assurer aux salariés et aux membres de leurs familles à charge des remboursements complémentaires aux prestations versées par la CPAM.

L’ensemble des salariés sont bénéficiaires du régime de frais de santé.

Le régime de frais de santé mis en place dans l’entreprise doit également couvrir à titre obligatoire, dans le cadre d’une cotisation uniforme famille, les ayants droit du salarié.

L’employeur doit prendre en charge 60 % de la cotisation globale correspondant à la couverture familiale obligatoire, le reste est à la charge du salarié.

Salaire, primes et indemnités convention collective coiffure

Prime d’ancienneté

La prime d’ancienneté doit figurer à part sur le bulletin de paye, à défaut celle-ci sera considérée ne pas avoir été payée.

Elle est due à tous les salariés et son montant varie en fonction de l’ancienneté, pour les salariés à temps partiel, la prime est calculée au prorata des heures travaillées.

Montant prime ancienneté coiffure
 Ancienneté du salarié Montant de la prime au 1/11/2008 Montant de la prime au 1/1/2015
 + de 5 ans  26,30 €  27.60 €
 + de 7 ans  37,95 €  39.85 €
 + de 9 ans  49,00 €  51.45 €
 + de 12 ans  64,00 €  67.20 €
 + de 15 ans  78,00 €  81.90 €

Tenue de travail

Si l’employeur impose à son personnel le port de tenues particulières, il devra les procurer à ses frais aux membres du personnel et en assurer le nettoyage. Elles demeureront la propriété de l’employeur.

Clause de non concurrence de la coiffure

Salariés concernés

La clause de non concurrence est inopposable au salarié ayant moins de 6 mois d’ancienneté dans l’entreprise à la date de la rupture du contrat de travail.

Principes et modalités

La clause de non concurrence doit être expressément prévue par le contrat de travail ou par un avenant.

Elle doit être limitée dans l’espace, cette limite géographique doit tenir compte de l’environnement rural ou urbain de l’établissement de l’employeur. De plus, en cas de coiffure à domicile, la zone de chalandise sera prise en compte.

Il n’est pas possible d’insérer une clause de non concurrence dans les contrats en alternance du type apprentissage ou professionnalisation.

La clause de non concurrence ne peut excéder 12 mois à compter de la cessation effective des relations de travail.

Contrepartie financière

La contrepartie financière à la clause de non concurrence prévue au bénéfice du salarié doit être versée mensuellement à compter de la cessation des relations de travail. La convention collective ne fixe pas de montant minimum, cependant ce montant ne doit pas être dérisoire.

Renonciation à la clause de non-concurrence

L’employeur peut renoncer à l’application de la clause de non concurrence pendant toute la durée du contrat de travail et au plus tard dans les 15 jours calendaires suivant la notification de la rupture du contrat de travail. Cette renonciation doit être notifiée par lettre recommandée avec accusé de réception ou par lettre remise en main propre contre décharge.

Rémunération variable individuelle

Définition de l’objectif

L’employeur fixera à chaque salarié un objectif mensuel minimum à atteindre. Cet objectif mensuel minimum est calculé de la manière suivante :

Salaire de base conventionnel ou contractuel, calculé sur l’horaire collectif en pratique dans le salon ou l’établissement, majoré des heures supplémentaires si elles existent, multiplié par un coefficient 3,4.

Définition de la rémunération variable

Lorsque le chiffre mensuel hors taxes généré par le salarié est supérieur à cet objectif, le salarié percevra une part de rémunération variable selon un % fixé par le chef d’entreprise de la différence entre les 2 montants, le % ne pouvant être inférieur à 10 %. Est entendu par chiffre d’affaires hors taxes le montant des prestations individuelles réalisées par le salarié.

L’objectif minimum à atteindre ainsi que le % défini par l’entreprise doivent être fixés de manière individuelle et personnelle dans le contrat de travail qui en fixera les modalités d’application. Pour les contrats existants, ces dispositions feront l’objet d’un avenant au contrat de travail.

La part de rémunération variable sera versée au salarié chaque mois avec son salaire fixe habituel et fera l’objet d’une ligne distincte sur le bulletin de salaire.

Il ne peut être tenu compte de la rémunération variable dans le calcul du minimum conventionnel.

Matériel et outillage nécessaires à la prestation de travail

L’employeur a l’obligation de mettre à la disposition du salarié de la coiffure le matériel et l’outillage nécessaires à la prestation de travail.

L’outillage ainsi mis à la disposition du salarié reste la propriété de l’entreprise et le salarié est responsable de son utilisation conforme.

Il est conservé au sein du salon en dehors des heures de service du salarié et inventorié à l’issue du contrat de travail.

Salaires des apprentis de la coiffure

La convention collective de la coiffure détermine le salaire minimum applicable au salarié sous contrat d’apprentissage en fonction du niveau d’étude préparé.

Salaire des apprentis préparant une formation de niveau V

Le salaire est celui fixé par la loi en % du SMIC majoré de 2 %.

Salaire des apprentis préparant une formation de niveau IV

Le salaire est déterminée comme suit :

Rémunérations apprentis formation niveau IV
Année d’apprentissage – de 18 ans de 18 à 20 ans + de 21 ans
1re année 57 % du SMIC 67 % du SMIC 80 % du SMIC
2e année 67 % du SMIC 77 % du SMIC 80 % du SMIC

Salaires des contrats de professionnalisation de la coiffure

Là aussi, l’accord de branche détermine le salaire minimum applicable au salarié sous contrat de professionnalisation en fonction du niveau d’étude préparé.

Salaires contrat professionnalisation coiffure
Âge Qualification < bac professionnel Qualification  bac >professionnel
16 à 20 ans 55 % du SMIC 65 % du SMIC
21 à 25 ans 70 % du SMIC 80 % du SMIC
Demandeur emploi + de 26 ans Plus favorable entre Smic ou 85 % du salaire minium conventionnel

Salaires minima coiffure

Etre alerté des augmentations de salaires minima

Pour les emplois techniques, agents de maîtrise et cadres de la coiffure, les salaires de la convention collective de la coiffure font référence à une classification basée sur des niveaux qui vont de 1 à 3, et à des échelons qui vont de 1 à 3.

Pour les emplois de l’esthétique-cosmétique, les salaires font référence à une classification basée sur des coefficients qui vont de 105 à 165.

Pour les emplois non techniques, les salaires font référence à une classification basée sur des coefficients qui vont de 100 à 130.

Pour les emplois d’agents de maîtrise et de cadres administratifs, les salaires font référence à une classification basée sur des coefficients qui vont de 230 à plus de 300.

A chaque classification correspond une rémunération minimum. Les salaires sont des rémunérations mensuelles brutes.

La date d’application obligatoire des salaires minima représente la date à laquelle l’employeur est obligé d’appliquer ce salaire.

La dernière augmentation date du 1er janvier 2016.

Salaires minima des emplois techniques, agents de maîtrise et cadres de la coiffure

Grille salaires minima emplois techniques, agents de maîtrise et cadres
Niveau Échelon Emplois Avenant n°23 du 16-04-2012, étendu par arrêté du 26-10-2012, publié au Journal Officiel le 07-11-2012.
Date d’application obligatoire des salaires minima : 01-12-2012
Avenant n°33 du 30-06-2014, étendu par arrêté du 13-11-2014, publié au Journal Officiel le 02-12-2014.
Date d’application obligatoire des salaires minima : 01-01-2015
Avenant n°37 du 08-07-2015, étendu par arrêté du 26-11-2015, publié au Journal Officiel le 08-12-2015.
Date d’application obligatoire des salaires minima : 01-01-2016
1 1 Coiffeur(se) débutant(e) 1420 € 1470 € 1484 €
2 Coiffeur(se) 1435 €  1475 € 1489 €
3 Coiffeur(se) confirmé(e 1450 € 1480 € 1494 €
2 1 Coiffeur(se) qualifié(e) 1470 € 1500 € 1514 €
Technicien(ne) 1500 € 1530 € 1544 €
2  Coiffeur(se) hautement qualifié(e) 1590 € 1620 € 1635 €
 Technicien(ne) qualifié(e) 1590 € 1620 € 1635 €
3 Coiffeur(se) très hautement qualifié(e) 1720 € 1740 € 1756 €
 Assistant(e) manager 1720 € 1740 € 1756 €
 Technicien(ne) hautement qualifié(e) 1720 € 1740 € 1756 €
3 1 Manager débutant(e) 1870 € 1895 € 1911 €
2  Manager confirmé(e) 2248 € 2270 €  2289 €
Animateur(trice) débutant(e) 2264 € 2680 €  2702 €
3 Manager hautement qualifié(e) 2825 € 2840 €  2863 €
 Animateur(trice) de réseau confirmé(e) 2872 € 2890 €  2914 €

Salaires minima des emplois de l’esthétique-cosmétique

Grille salaires minima emplois de l’esthétique-cosmétique
Coefficient Avenant n°23 du 16-04-2012, étendu par arrêté du 07-08-2012, publié au Journal Officiel le 15-08-2012.
Date d’application obligatoire des salaires minima : 01-09-2012
Avenant n°33 du 30-06-2014, étendu par arrêté du 13-11-2014, publié au Journal Officiel le 02-12-2014.
Date d’application obligatoire des salaires minima : 01-01-2015
Avenant n°37 du 08-07-2015, étendu par arrêté du 26-11-2015, publié au Journal Officiel le 08-12-2015.
Date d’application obligatoire des salaires minima : 01-01-2016
105 1410 € 1470 € 1482 €
115 1415 € 1475 €  1487 €
125 1420 € 1485 €  1497 €
135 1440 € 1500 €  1512 €
145 1450 € 1510 €  1523 €
155 1460 € 1520 €  1533 €
165 1470 € 1530 €  1543 €

Salaires minima des emplois non techniques

Grille salaires minima emplois non techniques
Coefficient Avenant n°23 du 16-04-2012, étendu par arrêté du 07-08-2012, publié au Journal Officiel le 15-08-2012.
Date d’application obligatoire des salaires minima : 01-09-2012
Avenant n°33 du 30-06-2014, étendu par arrêté du 13-11-2014, publié au Journal Officiel le 02-12-2014.
Date d’application obligatoire des salaires minima : 01-01-2015
Avenant n°37 du 08-07-2015, étendu par arrêté du 26-11-2015, publié au Journal Officiel le 08-12-2015.
Date d’application obligatoire des salaires minima : 01-01-2016
100 1410 € 1470 € 1482 €
110 1415 € 1475 €  1487 €
120 1420 € 1480 €  1492 €
130 1460 € 1520 €  1533 €

Salaires minima des agents de maîtrise et cadres administratifs

Grille salaires minima des agents de maîtrise et cadres administratifs
Coefficient Avenant n°23 du 16-04-2012, étendu par arrêté du 07-08-2012, publié au Journal Officiel le 15-08-2012.
Date d’application obligatoire des salaires minima : 01-09-2012
Avenant n°33 du 30-06-2014, étendu par arrêté du 13-11-2014, publié au Journal Officiel le 02-12-2014.
Date d’application obligatoire des salaires minima : 01-01-2015
Avenant n°37 du 08-07-2015, étendu par arrêté du 26-11-2015, publié au Journal Officiel le 08-12-2015.
Date d’application obligatoire des salaires minima : 01-01-2016
230 1600 € 1660 € 1674 €
240 1620 € 1660 €  1674 €
250 1682 € 1690 €  1704 €
285 1850 € 1890 €  1906 €
295 1905 € 1950 €  1967 €
305 1990 € 2030 €  2047 €
330 2115 € 2150 €  2168 €
> 330 2395 € 2440 €  2460 €

En savoir plus

En savoir +

Comparaison salaire minimum conventionnel et SMIC, mensualisation du salaire, égalité salaire et non discrimination, acompte, saisie-arrêt, prêt …

Définition, obligation de remboursement par l’employeur, frais de repas, de transport, de grands déplacements, de télétravail, de NTIC …

Mentions obligatoires et interdites du bulletin de paye, conditions de remise et de paiement de la paie …

Classification, niveau et échelon dans la convention collective de la coiffure

Classification des employés techniques, agents de maîtrise et cadres de la coiffure

Ce type d’emplois est classé en 3 niveaux distincts, chaque niveau étant eux même divisés en 3 échelons.

Les critères classants sont la qualification, les compétences, les tâches exercées, l’autonomie et la responsabilisation du salarié concerné.

Grille de classification des employés techniques, des agents de maîtrise et des cadres de la coiffure
Niveau Échelon Emplois Qualifications Compétences Tâches à exercer Autonomie et responsabilité
1 1 Coiffeur(se) débutant(e) Salarié(e) sans diplôme professionnel mais ayant suivi la formation CAP sans obtenir le diplôme. Salarié(e) titulaire d’un diplôme hors coiffure ayant suivi au moins un module qualifiant coiffure d’au moins 12 mois. Savoir : travailler en équipe, intégrer et connaître les actes techniques de coiffure et l’emploi de l’outillage professionnel, intégrer la notion de service au client dans ses actions. Assimile au mieux les outils et supports liés à son activité. Sait travailler en équipe. Accueille le client. Hygiène et propreté du salon et de son poste de travail. L’emploi implique l’utilisation de modes opératoires, de consignes simples et détaillées accompagnées d’informations orales et écrites. La prise de décisions se situe au niveau du maintien du bon déroulement du processus de travail. Il ne comporte pas de responsabilité hiérarchique.
2 Coiffeur(se)  Titulaire du CAP coiffure. Titulaire d’un diplôme de niveau V hors coiffure ayant suivi un module coiffure qualifiant de 12 mois, plus un module qualifiant coiffure de 6 mois. Savoir travailler en équipe, intégrer la notion de service et de satisfaction du client dans ses actions, savoir mettre en œuvre les techniques de coiffure, respecter les règles d’hygiène et de sécurité. Utilise au mieux les outils et supports liés à son activité. Prise en charge du client. Hygiène et propreté du salon et de son poste de travail. L’emploi implique l’utilisation de modes opératoires, de consignes simples et détaillées accompagnées d’informations orales et écrites. La prise de décisions se situe au niveau du maintien du bon déroulement du processus de travail. Il ne comporte pas de responsabilité hiérarchique.
3 Coiffeur(se) confirmé(e) Titulaire du CAP coiffure. Titulaire d’une mention complémentaire. Titulaire d’un diplôme de niveau V hors coiffure ayant suivi un module qualifiant coiffure de 12 mois, plus un module qualifiant coiffure de 6 mois. Maîtriser le travail en équipe, savoir faire un diagnostic tout en intégrant la notion de service et de satisfaction du client dans ses actions, mettre en œuvre les techniques de coiffure, savoir conseiller et vendre, avoir transmettre ses connaissances, connaître et respecter les règles d’hygiène et de sécurité. Utilise et optimise au mieux les outils et supports liés à son activité. Accueil du client du diagnostic à l’encaissement. Tuteur. Hygiène et propreté du salon et de son poste de travail. Doit faire face aux situations courantes sans assistance hiérarchique. Prend des initiatives concernant les modes opératoires en accord avec son supérieur hiérarchique.
2 1 Coiffeur(se) qualifié(e) ou Technicien(ne) Titulaire du CAP et du BP. Titulaire d’un niveau IV hors coiffure ayant suivi un module de formation qualifiant coiffure de 12 mois, plus un module qualifiant coiffure de 6 mois. Savoir utiliser la polyvalence sur les différents actes techniques de coiffure et de services de coiffure, savoir intégrer dans ses actions la notion de gestion des stocks, aptitude à transmettre ses connaissances, connaître et appliquer les règles d’hygiène et de sécurité. Maîtrise les outils et supports liés à son activité, accueil client du diagnostic à l’encaissement, tuteur d’un jeune en formation en alternance, utilisation des outils de gestion de caisse et des stocks, contrôle l’ensemble des actes techniques, veille à l’hygiène et à la propreté du salon de son poste de travail. Doit faire face aux situations courantes sans assistance hiérarchique.Prend des initiatives concernant les modes opératoires en accord avec son supérieur hiérarchique.
2 Coiffeur(se) hautement qualifié(e) ou Technicien(ne) qualifié(e) Titulaire du CAP et/ou du BP. Titulaire d’un diplôme de niveau IV hors coiffure ayant suivi deux modules de formation qualifiante coiffure de 12 mois. Maîtriser la polyvalence. Maîtriser l’ensemble des aspects techniques de la coiffure, de services et de gestion des stocks. Aptitude à gérer les actions commerciales. Maîtriser, respecter et appliquer les règles d’hygiène et de sécurité. Maîtriser la transmission de ses connaissances. Maîtrise les outils et supports liés à son activité. Utilise les outils de gestion caisse. Contrôle l’ensemble des actes techniques. Tuteur d’un jeune en formation en alternance. Participe en collaboration avec son supérieur hiérarchique à la réalisation d’opération commerciale. Fidélise la clientèle. Gère la clientèle. Veille à l’hygiène et la propreté du salon. Doit faire face aux situations sans assistance hiérarchique mais sous contrôle de son supérieur hiérarchique. Sait prendre les initiatives techniques nécessaires aux différents modes opératoires en accord avec son supérieur hiérarchique.
3 Coiffeur(se) très hautement qualifié(e) ou Assistant(e) manager Titulaire du CQP « Responsable de salon de coiffure » ou Technicien(ne) hautement qualifié(e) Titulaire du BM III Titulaire du CAP et/ou du BP. Titulaire d’un diplôme de niveau III hors coiffure ayant suivi deux modules de formation qualifiante coiffure de 12 mois. BTS métiers de la coiffure. Maîtriser la polyvalence et l’organiser sur les actes techniques de coiffure et de services. Maîtriser la gestion des stocks et de caisse. Savoir gérer et suivre une action commerciale. Maîtriser la gestion du client. Maîtriser et faire appliquer les règles d’hygiène et de sécurité. Maîtrise les outils et supports liés à son activité. Gère et optimise les stocks produits. Gère les outils de gestion de caisse. Tuteur d’un jeune en alternance. Sait écouter, comprendre et convaincre et est lui-même impliqué. Motive l’équipe dans l’atteinte des objectifs fixés. Assiste à la mise en œuvre des opérations commerciales décidées par le chef d’entreprise. Transmet des consignes de manière claire et précise. Respecte et fait respecter l’hygiène et la propreté du salon. Doit faire face aux situations sans assistance hiérarchique mais sous contrôle de son supérieur hiérarchique. Sait prendre les initiatives nécessaires aux différents modes opératoires en accord avec son supérieur hiérarchique. Assume les décisions prises.
3 1 Manager débutant(e) Titulaire du CAP et/ou du BP. Titulaire d’un diplôme de niveau III hors coiffure ayant suivi deux modules de formation qualifiante coiffure de 12 mois. Titulaire du CQP « Responsable de salon de coiffure ». Titulaire du BM III. BTS métiers de la coiffure. Maîtriser et optimiser la gestion clients. Maîtriser la gestion des stocks. Savoir prendre des initiatives. Savoir optimiser et gérer l’organisation du travail en fonction des flux. Savoir déléguer et prendre le recul nécessaire face aux difficultés rencontrées. Savoir anticiper les points bloquants. Connaître la législation du travail, de l’hygiène et
de la sécurité.
S’engage et s’implique dans les actions du salon. Sait écouter, comprendre et convaincre et est lui-même impliqué. Motive l’équipe dans l’atteinte des objectifs fixés. Transmet des consignes de manière claire et précise. Fixe les priorités et sait les hiérarchiser. Elabore un pré-planning d’activité en fin de validation par son supérieur hiérarchique. Propose un plan de formation des salariés à son supérieur hiérarchique. Participe et met en œuvre les opérations commerciales décidées par son supérieur hiérarchique. Respecte et fait respecter l’hygiène et la propreté du salon. Doit faire face aux situations sans assistance hiérarchique mais sous contrôle de son supérieur hiérarchique. Sait prendre les initiatives nécessaires aux différents modes opératoires en rendant compte de ces dernières à son supérieur hiérarchique. Assume les décisions prises. Participe à la performance opérationnelle de l’entité sous sa responsabilité. Prend des décisions opérationnelles appropriées.
2 Manager confirmé(e) ou Animateur(trice) de réseau débutant(e) Titulaire du CAP et/ou du BP. Titulaire du CQP « Responsable de salon de coiffure ». Titulaire du BM III. Titulaire d’un diplôme de niveau III hors coiffure, plus une expérience d’au moins 2 ans sur un poste de management. BTS métiers de la coiffure. Maîtriser et optimiser la gestion clients. Posséder les compétences nécessaires à la gestion des stocks. Savoir gérer l’application de la réglementation économique et sociale. Optimiser les relations humaines et maîtriser les techniques pour atteindre les objectifs. Savoir lire et préparer un tableau de bord. Maîtriser les règles en matière d’hygiène et sécurité. Encadrement : après recueil de données pertinentes, évaluer les contraintes économiques, sociales et commerciales afin de définir la stratégie et les plans d’actions et valider les choix opérationnels de son entité. Animation : maîtriser l’approche commerciale, économique du secteur représenté afin de participer à la conception et mise en œuvre de la stratégie d’entreprise. Structure les ressources humaines et matérielles dont il dispose. Négocie. Délègue à bon escient. Analyse, synthétise et rédige les rapports d’activité. Sait écouter, comprendre et convaincre en vue d’atteindre les objectifs fixés. Elabore une fiche de poste de travail et participe au recrutement des salariés et à leur intégration dans l’entreprise. Organise et prépare le planning de formation des salariés sous ses ordres. Elabore le planning d’activité et le soumet à son supérieur hiérarchique. Elabore le plan d’action commerciale. Optimise la gestion des stocks et en assure la responsabilisation. Respecte et fait respecter l’hygiène et la propreté du salon. S’implique dans une communication active ascendante/descendante en phase avec les spécificités du salon. Fait face aux imprévus, les anticipe et les gère. Doit faire face aux situations sans assistance hiérarchique mais sous contrôle de son supérieur hiérarchique. Sait prendre les initiatives nécessaires aux différents modes opératoires en rendant compte de ces dernières à son supérieur hiérarchique. Assume les erreurs commises et sait y faire face. Assume les décisions prises. Participe à la performance opérationnelle de l’entité sous sa responsabilité. Prend des décisions opérationnelles appropriées.
3 Manager hautement confirmé(e) ou Animateur(trice) de réseau confirmé(e) Titulaire du CAP et/ou du BP et titulaire du CQP « Responsable de salon de coiffure » ou du BM III, plus 1 an d’expérience minimum sur un poste de management. Titulaire d’un diplôme de niveau III hors coiffure, plus une expérience d’au moins 2 ans sur un poste de management et/ou d’animation de points de vente. BTS métiers de la coiffure. Prendre en compte la législation en matière du droit du travail. Maîtriser la gestion d’équipe. Maîtriser la réalisation de planning d’activité, de tableaux de bord. Appréhender les relations humaines et maîtriser les techniques pour atteindre les objectifs. Savoir élaborer les actes stratégiques de son entité avec sa hiérarchie. Encadrement : après recueil de données pertinentes, évaluer les contraintes économiques, sociales et commerciales afin de définir la stratégie et les plans d’actions et valider les choix opérationnels de son entité. Animation : maîtriser l’approche commerciale, économique du secteur représenté afin de participer à la conception et à la mise en œuvre de la stratégie d’entreprise. Élabore les tableaux de bord d’activité avec le manager concerné et en assure le suivi. Participe au recrutement des futurs collaborateurs. Veille au respect des dispositions légales et conventionnelles. Gère les managers sous son autorité. Crée les conditions techniques pour atteindre les objectifs. Veille au respect des actions commerciales définies par l’entreprise. Veille au respect des valeurs de l’entreprise. Veille au respect de l’esprit d’équipe. Fait respecter les règles en matière d’hygiène et de propreté du salon. Interface avec les sous-traitants et fournisseurs. Doit faire face aux situations sans assistance hiérarchique. Sait prendre les initiatives nécessaires aux différents modes opératoires en rendant compte de ces dernières à son supérieur hiérarchique.Assume les erreurs commises et sait y faire face. Assume les décisions prises. Participe à la performance opérationnelle des entités sous sa responsabilité. Prend les décisions opérationnelles appropriées. Assure la valorisation de l’entreprise à l’extérieur.

Pondération des critères de classement pour les employés techniques, agents de maîtrise et cadres de la coiffure

Afin de déterminer pour chaque salarié un niveau et un échelon, il faut utiliser le tableau de pondération des critères ci-dessous qui permet d’obtenir un total de points en fonction du positionnement attribué à l’emploi dans chaque critère. Ce total de points obtenus permet ensuite de définir la plage de points à laquelle est rattaché l’emploi : niveau et échelon.

Grille de pondération des critères de classement pour les employés techniques, agents de maîtrise et cadres de la coiffure
Niveau Échelon Compétences Tâches
exercées
Autonomie et responsabilisation Jours de formation suivis Nombre de points maximum
1 1 2 5 1 2 10
2 7 9 2 2 20
3 12 10 4 4 30
2 1 18 14 5 3 40
2 24 18 12 6 60
3 34 28 22 6 90
3 1 48 36 28 8 120
2 55 40 35 10 140
3 66 34 48 12 160

Classification des emplois de l’esthétique-cosmétique

Ces emplois sont classés en 7 niveaux et autant de coefficients.

Grille de classification des emplois de l’esthétique-cosmétique
Niveau Coefficient Définition des emplois
 1  105 Manucure et/ou maquilleur(se) débutant(e) ayant effectué une formation dûment attestée ou sanctionnée par un diplôme ou Esthéticien(ne) débutant(e) non titulaire du CAP Esthétique-cosmétique mais justifiant d’une formation dispensée par un établissement technique (CFA ou lycée professionnel).
 2  115 Manucure et/ou maquilleur(se) titulaire du CAP Esthétique-cosmétique et ayant au moins 3 années d’exercice dans la profession ou Manucure et/ou maquilleur(se) titulaire du CQP « Maquilleur conseil animateur » et ayant au moins 3 années d’exercice dans la profession ou Esthéticien(ne) titulaire du CAP Esthétique-cosmétique et ayant au moins 3 années d’exercice dans la profession.
 3  125 Manucure et/ou maquilleur(se) titulaire du CAP Esthétique-cosmétique et ayant au moins 5 années d’exercice dans sa spécialité après l’obtention de ce diplôme ou Manucure et/ou maquilleur(se) titulaire du CQP « Maquilleur conseil animateur » et ayant au moins 5 années d’exercice après l’obtention de ce certificat ou Esthéticien(ne) titulaire du CAP Esthétique-cosmétique et ayant au moins 5 années d’exercice après l’obtention de ce diplôme.
 4  135 Esthéticien(ne) titulaire du BP ou BM ou bac Esthétique-cosmétique.
 5  145 Esthéticien(ne) titulaire du BP ou BM ou bac Esthétique-cosmétique et ayant au moins 3 années d’exercice après l’obtention de ce diplôme.
 6  155 Esthéticien(ne) titulaire du BTS Esthétique-cosmétique.
 7  165 Esthéticien(ne) titulaire du BTS Esthétique-cosmétique et ayant au moins 3 années d’exercice après l’obtention de ce diplôme.

Classifications des emplois non techniques

Ces emplois sont classés en 4 niveaux et autant de coefficients.

Grille de classification des emplois non techniques
Niveau Coefficient Définition des emplois
 1  100 Personnel de nettoyage ou de gros travail. Manutentionnaire.
 2  110 Hôte d’accueil, de caisse et de vente. Employé de comptabilité.
 3  120 Hôte d’accueil, de caisse et de vente ayant 3 années d’exercice dans la profession. Employé de comptabilité ayant 3 années d’exercice dans la profession.
 4  130 Hôte d’accueil, de caisse et de vente ayant 5 années d’exercice dans la profession. Aide-comptable. Secrétaire.

Classification des agents de maîtrise et des cadres administratifs

Grille de classification des agents de maîtrise et des cadres administratifs
Catégorie Coefficient Définition des emplois
Agent de maîtrise 230 Secrétaire de direction.
240 Comptable : doit faire preuve de connaissances suffisantes pour tenir les livres légaux nécessaires à la comptabilité générale et commerciale et être capable de dresser le bilan sous les directives d’un chef comptable ou d’un expert-comptable.
250 Attaché de direction.
285 Chef de service administratif : dirige, sous les ordres d’un cadre supérieur ou du chef d’entreprise, un service aux attributions délimitées. Directeur commercial d’un établissement comportant de 11 à 15 salariés.
295 Chef du personnel : agit par délégation de la direction pour l’embauche et le licenciement du personnel et les relations sociales avec celui-ci ou ses représentants. Comptable qualifié susceptible de conduire toutes les opérations de comptabilité d’entreprise jusqu’au bilan.
305 Directeur commercial d’un établissement comportant plus de 15 salariés.
Cadres administratifs 330 Directeur administratif : assure la coordination de plusieurs services d’une entreprise sous la direction du chef d’entreprise ou d’un cadre supérieur.
 > 330 Cadres occupant des positions hiérarchiques supérieures. Elles comprennent des cadres ou assimilés occupant des positions hiérarchiques supérieures à celles rangées dans les positions types précédentes. Des accords individuels assureront à chacun des collaborateurs intéressés un coefficient et des appointements en rapport avec les fonctions qu’ils exercent.

En savoir plus

En savoir +

Définition, détermination convention collective applicable à l’entreprise, salariés concernés, contenu, négociation régulière obligatoire …

Formation professionnelle et OPCA dans la convention collective de la coiffure

L’Agefos-pme est l’OPCA des salariés des entreprises de la coiffure.

Site internet : agefos-pme.com

Grâce aux contributions des entreprises, les salariés et les employeurs peuvent faire appel à l’Agefos-pme pour se faire financer des actions de formation professionnelle continue, tels que bilan de compétence, plan de formation, validation des acquis de l’expérience (VAE), contrat de professionnalisation.

En savoir plus

En savoir +

Principe du bilan de compétences, conditions d’accès, formalités de la demande, financement et prise en charge du salaire, effets sur les droits du salarié …

Condition d’accès au CIF, formalités de la demande, Financement et prise en charge salaire et coûts de formation …